S'enregistrer
Votre mot de passe vous sera envoyé.

Voyage éducatif au Chili : explorer un pays aux attraits uniques

Le désert d’Atacama, le lac Grey et l’île de Pâques font la réputation du Chili. Du nord au sud, ce territoire s’étend sur plus de 4 000 km de long. Depuis la frontière du Pérou jusqu’à la Terre de Feu, cette nation fascine par bien des manières. Depuis ces dernières années, le tourisme solidaire s’y est fortement développé. Lors d’un voyage éducatif au Chili, les vacanciers privilégient souvent la rencontre, l’échange, et le respect de la nature.

Tourisme solidaire au Chili : parcourir le fameux désert d’Atacama

De Santiago à Arica, le Chili dévoile toute sa splendeur à travers ses magnifiques paysages. Ces derniers sont une parfaite combinaison de forêts, de déserts et aussi de plages. Au cœur de cette terre de contraste se trouvent des sites qui sont plus extraordinaires les uns que les autres. S’il y une adresse qu’il ne faut pas rater lors d’un voyage éducatif dans ce pays, c’est le désert d’Atacama. Cette région hyperaride se situe dans le nord du territoire. Elle offre l’un des paysages uniques au monde. On y admire des oasis et des sommets volcaniques hauts de 6 000 mètres.

Voyager vers cette étendue désertique est une chance pour faire la rencontre des habitants du petit village de San Pedro. Ce dernier se situe à des centaines de kilomètres d’Antofogasta. Cette localité était autrefois le centre névralgique de la civilisation acatama. La Casa Incaica est l’une des principales attractions de cette adresse. Une pause dans ce charmant village est une opportunité pour visiter son musée archéologique. Ouvert en 1963, ce monument historique abrite la célèbre Miss Chile. Certainement, lors de cette exploration, les touristes en apprendront beaucoup sur la culture et le mode de vie des habitants. Avec leur association, les voyageurs pourront aider la population à préserver l’authenticité de ses patrimoines historiques grâce à un financement.

Par ailleurs, il serait impensable de parler du désert d’Acatama et de ne pas mentionner sa faune. Les espèces animales qui y sont présentes sont très rares. Parmi elles, on retrouve les flamants roses. Quelques lézards font également de ce désert leur refuge. Les animaux qui peuplent ce site sont protégés par l’organisation WWF. En outre, dans le désert d’Atacama vivent quelques espèces végétales. Elles y sont peu nombreuses. Les plantes et les arbustes poussent pour la plupart sur les collines, le long de la côte Pacifique. À cet endroit, un air humide se dégage des nuages. Lors d’un voyage éducatif dans ce désert, les vacanciers devraient le visiter de manière responsable et respectueuse de la nature. Cela permettra de préserver l’environnement et le bien-être des espèces qui y vivent.

S’aventurer sur l’île de Chiloé lors d’un voyage éducatif au Chili

Lors d’une virée éducative avec marco vasco chili, les touristes pourront faire une escale sur l’île de Chiloé. Cette destination se trouve dans le sud du pays. Cette charmante île est connue pour ses maisons multicolores. Elle est également célèbre pour ses églises en bois. Bon nombre d’entre elles sont classées par l’UNESCO au patrimoine de l’Humanité. Il est à noter que ces sites religieux sont les témoins d’un christianisme implanté par les jésuites au XVIIIe siècle. En outre, l’île de Chiloé est une terre de pêche, mais aussi de légendes. La culture de l’île est chargée de mythologies. De ce fait, lors d’une expédition dans cette adresse, les touristes ne devraient pas oublier leur papier et leur crayon. En visitant cette destination, ils ne manqueront pas d’entendre parler de Pincoya, de Truco et de bien d’autres mythologies.

Pour rendre un voyage éducatif accompli sur cette île, il est impératif de passer par le parc national Chiloé. Ce site touristique se situe dans la région des Lacs. Il se distingue par la richesse de sa flore. On y recense huit espèces d’arbres fruitiers. On y trouve également une large variété de plantes médicinales. Une pause dans ce lieu sauvage fera indéniablement la plus grande joie des amoureux de la nature. En outre, le parc national Chiloé est aussi connu pour la richesse de sa faune. Le renard de Darwin, le pudu du Sud et la loutre marine font de cet endroit leur habitat. Pour contribuer à la sauvegarde de ce lieu, les voyageurs pourront participer à son entretien. Ils sont libres de faire cela par le biais d’un financement. Toutefois, l’une des manières les plus simples pour protéger le parc est d’être respectueux envers ses différentes espèces.

Pour clore en beauté la visite de l’île, un passage sur le monument naturel des îles de Puñihuil est de mise. Cette attraction touristique est connue pour être le seul site de reproduction commun des manchots de Humboldt et Magellan. Au cœur de ce lieu résident quelques espèces d’oiseaux comme l’oie de varech et le canard à vapeur fuegien. On y recense également des cormorans à pattes rouges et des goélands dominicains.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.